Archives mensuelles : octobre 2016

Voyage septembre 2016 Nîmes – Vic Fezensac

Pour cette édition 2016, notre voyage annuel nous a mené jusqu’au pied des Alpilles via Nîmes avec retour par Vic Fezensac. Départ avant le lever du jour pour une première étape vers Nîmes ponctuée d’un arrêt déjeuner aux abords de Montpellier. Très bon accueil et bonne table avant de gagner notre hôtel dans la périphérie Nîmoise.

L’amphithéâtre gardois était bien connu de la plupart d’entre nous mais c’est toujours avec une grande émotion que l’on s’engouffre dans ses immenses vomitoires et que l’on gravit ses gradins millénaires. Le groupe qui avait choisi à 99% le spectacle facultatif, assiste bien placé, à la novillada qui remplit 1/3 d'arène. Nous découvrons la récente ganaderia française de San Sebastian dont la création date de 2008. L’élevage des bêtes d’origine Jandilla et Daniel Ruiz est situé sur les hauteurs de Montpellier. Pour faire face à ces novillos, les novilleros Manolo Vanegas que nous retrouverons à Vic le dimanche, l'arlésien Andy Younes et le nîmois Tibo Garcia (pour les commentaires reportez-vous à vos revues habituelles). Pour la soirée libre suivant la novillada chacun composa son programme, les uns choisirent la gastronomie locale, d’autres un simple en-cas avant de sagement rentrer se coucher en prévision de la journée du lendemain et les plus nombreux se dirigèrent chez les « amis de Pablo Romero » pour une visite du splendide musée consacré à cette ganaderia et pour y passer une soirée (et une bonne partie de la nuit) au rythme de sévillanes, rock & roll et messe flamenca, le tout agrémenté de tapas et de boissons roboratives.

Le lendemain matin, direction la plaine de la Crau pour nous rendre dans ce patrimoine exceptionnel que sont les ganaderias de Valverde et Concha y Sierra. Deux fers mythiques et prestigieux, d’origines très anciennes et que nous avons la chance de pouvoir visiter. Nous fûmes reçus chaleureusement par le maître des lieux, personnage haut en couleur,  et par Geneviève son épouse. Quel spectacle, sous un doux soleil automnal et avec en toile de fond les Alpilles et les Beaux de Provence, que de voir ces beaux toros jouissant de l’espace de cette magnifique propriété.  Tout au long de la visite, Jean Luc Couturier nous a raconté l’histoire de la construction de sa ganaderia en agrémentant son discours d’anecdotes savoureuses. Après la tienta de deux vaches par Camille Juan, les échanges se sont poursuivis autour d’un apéritif puis d’un repas champêtre de bonne tenue. L’heure de partir est trop vite arrivée et c’est avec regret que nous avons quitté ce lieu magique pour assister au solo de Castella face aux Adolfo Martin.

Pas le temps de respirer et dès huit heures et demi le dimanche matin, départ pour Vic Fezensac pour retrouver l’aficion du sud-ouest et assister à une novillada de Dolores Aguirre. Repas au pied des arènes de Vic où s’échangent  les dernières nouvelles du monde taurin, passées et à venir, autour d’une daube et de tourtières. Juste le temps d’un petit armagnac et nous voici dans la plaza vicoise où le spectacle offert par les six fauves et les trois courageux novilleros (Manolo Vanegas, Juan de Castillo et Gerardo Rivera) met un splendide point final à ces trois journées.

De retour à Bordeaux, fourbus mais heureux, nous nous séparons dans la nuit tombée, des images plein la tête en jurant bien de recommencer en 2017 vers une nouvelle destination. Quelques photos de Paul et Jean Luc pour continuer à rêver.